Le bon SEO en 2020 : plusieurs points importants seront abordés afin d’améliorer votre positionnement. Je ne vous apprends rien en vous disant que le SEO migre énormément. C’est pourquoi nous allons voir les choses sur lesquelles se concentrer.

Que faut-il savoir pour être SEO Friendly ?

Plusieurs points sont à prendre en compte pour avoir un bon SEO en 2020. Commençons par une question qui revient souvent :

Pourquoi parler en majorité de Google?

Sur ce blog, nous nous concentrons à faire des articles axés “Google”. En effet, celui-ci est utilisé à 93% en France. C’est le moteur de recherches qu’il faut cibler lorsqu’on veut se positionner en termes de stratégie SEO.

Parlons de SERP1

91% des clics se font sur la première page (SERP 1 de Google). Il est donc vraiment important d’y être positionné, et l’accès à cette page est très convoité. Dans la logique WEB, l est difficile de vendre ou de développer un business, si l’on n’apparaît pas dans les premiers résultats.

Les 3 piliers du SEO

Nous avons deux premiers piliers, où le travail s’effectue en ON-Site. Ce sont des optimisations réalisées sur le site en interne (elles se concentrent sur la structure technique ainsi que sur les contenus).

Le troisième pilier, qui est la popularité, est un travail qui s’effectue en OFF-site. Ce sont des actions, qui sont exécutées en dehors du site web .

Quelles sont les bonnes pratiques On-site?

L’une des choses importantes, à prendre en compte, est l’optimisation de la performance de votre site.

Quel type d’hébergement pour mon Web Site ?

Il est primordial d’optimiser votre site pour qu’il soit performant, et plus rapide. Cela passe principalement par les performances de l’hébergement, qu’il ne faut pas négliger. Ne cherchez pas à faire des économies sur ce genre de dépense, car c’est un des critères très important. Aujourd’hui, je vois toujours des personnes qui lancent un site, une activité, et qui vont tour à tour essayer d’économiser quelques dizaines d’euros par mois sur ce point précis.

Attention à la qualité du code

Il va falloir se concentrer sur la qualité du code en fonction :

  • du type de langage
  • du mode de CMS choisi
  • de la qualité du thème utilisé pour celui-ci
  • du nombre de requêtes nécessaires pour charger les pages

Comment choisir un thème pour mon site ?

Le choix du thème (en termes de qualité de codage) est souvent négligé. Si vous avez décidé d’en choisir un, qui est peu qualitatif, cela peut générer beaucoup de requêtes. Il est également possible qu’il y ait un impact négatif sur la vitesse de chargement du site.

Un thème mal conçu peut poser de graves dégâts en termes de SEO.

Il faut savoir que les développeurs de thèmes ne sont généralement pas des référenceurs.

Attention au poids des images

Il est important de prendre en compte le poids des images, car elles peuvent ralentir le chargement du site. Quand un client vient me voir pour de l’audit d’un site Prestashop, ou pour des stratégies de liens, nous regardons de près sa page d’accueil. En effet, elle est souvent bien trop lourde en termes de contenus, qui ne sont pas optimisés. Les e-commerçants vont très souvent placer des slides, de plusieurs Mégas, avec des pages qui font facilement 10 mégas!!!

Ce type de problématique, c’est vraiment du vécu! Je constate souvent qu’on a des pages qui sont beaucoup trop lourdes! Attention, vous devez absolument optimiser le poids de vos visuels, de vos images, car c’est ce qui va généralement ralentir votre page d’accueil.

Comment mesurer le poids de mes pages?

Pour illustrer tout cela, je vous propose de vous renseigner sur un outil très bien conçu : Pingdom. Cet outil SEO permet de visualiser le temps de chargement, le nombre de requêtes chargées, le poids de la page et des différents contenus (images, CSS, code html, scripts, polices, etc).

Nous allons également trouver le nombre de requêtes par type de contenu chargé, ainsi que les contenus externes. En effet, le code fait très souvent appel à ces derniers, qui sont les polices ou autres types de contenus (images, vidéos YouTube etc).

Il va falloir en tenir compte, et rester attentif au contenu qui est chargé en dehors du site. En effet, ce genre de ralentissement peut engendrer de nombreux problèmes négatifs en termes de SEO, notamment en ce qui concerne le temps de chargement. On en a une visualisation graphique très lisible pour chaque requête.

Pingdom est donc une aide précieuse, qui permet d’avoir une vision globale du taux de performance de votre site.

Comment opérer sur le maillage interne ?

La tendance est de se focaliser sur les liens externes au site (les backlinks). Pensez cependant à ne pas négliger le maillage interne (liens internes). Ce qui va nous intéresser au plus haut niveau, c’est principalement la distribution du jus (Link juice) entre les différentes pages. Si une page est bien positionnée, et qu’elle possède un bon Link juice, elle devra le rediriger intelligemment aux autres pages du site. C’est ce qui permet au robot du moteur de recherche de comprendre quelles pages sont les plus importantes, et de le diriger à votre convenance.

Comment distribuer le Link juice ?

Plus on va Linker de pages en interne, plus nous allons transmettre de jus, et par cet effet, certaines de ces pages auront une importance élevée pour les robots. La première chose à faire, est de supprimer un maximum de liens, qui sont de basse importance pour votre site en interne. Éviter au maximum la présence de liens récurrents sur les parties communes de votre site (le Header, le Footer, la Sidebar). En effet, ce sont souvent les zones qui permettent la navigation, tels que le “Menu” ou “Mega Menu”. Ces derniers posent problème, car ils vont pénaliser le SEO.

Pourquoi? Parce qu’ils sont présents sur toutes les pages, et qu’ils vont y générer des liens similaires. Attention aux “Mégas Menus” : en utiliser un pour la navigation, sans précautions, risque de complètement diluer le jus et la force de votre site.

Page d’accueil et LinkJuice

Il faut savoir que la page la plus importante de votre site, et qui absorbe le plus de jus, est souvent celle d’accueil ou d’index. La page d’accueil reçoit en général un maximum de liens, mais elle est souvent mal configurée, et distribue le jus de sa force dans un Méga Menu ou Sidebar. Le jus est donc dévié directement vers toutes les pages du site, et dilué là où il n’a pas lieu d’être. Mettez un point d’honneur à canaliser intelligemment la force de jus vers les pages les plus importantes.

Le “Méga Menu” est la pire stratégie à adopter en SEO pour son site. Si vous en avez un, je vous conseille fortement de le supprimer ou de penser à l’obfuscation de lien.

Pour optimiser le maillage interne d’un site, il existe deux techniques qui sont complémentaires : la technique du Silo en thématique et de l’obfuscation de lien. Elles font économiser du crawl budget à Google.

Aujourd’hui, Google a un manque de ressources pour pouvoir crawler tous les sites. Du coup, quand on a un “Méga Menu”, les robots des moteurs de recherche visitent toutes les pages, et c’est compliqué pour eux, car ils ne sont pas bien dirigés en termes de navigation et de crawl.

Avec ce type de techniques, le résultat est plus propre, et c’est beaucoup plus rapide. De plus, vous faites économiser du budget à Google, qui va vous remercier en améliorant votre positionnement.

Des indices sur l’utilisation de la redirection du Link Juice

Sur la page d’accueil, on va toujours déployer des liens de type Branding, directement sur l’URL. Sur les pages internes, on va pouvoir appuyer un petit peu plus sur certaines catégories à l’aide des Backlinks. De même, pour mettre en avant un produit, on va en placer directement sur une page contenant un article qui parle de ce type de produit. Cela se fera avec un lien de longue traîne, qui peut s’avérer très bénéfique.

Comment utiliser Siloing en SEO ?

Le Siloing consiste à cloisonner votre site en fonction des différentes thématiques de celui-ci. Nous allons vraiment raisonner et structurer le schéma du site en différentes cloisons entre les différents thèmes. Grâce à cette technique, on va créer un maillage interne dans chaque univers, et il n’y aura aucun lien traversant entre eux.

En résumé, chaque silo est étanche, et si je veux accéder à un autre silo en tant qu’utilisateur, je devrais obligatoirement repasser par la page d’accueil.

Comment utiliser l’Obfuscation de lien?

L’obfuscation de lien consiste à lier l’UX et le SEO. C’est une technique qui facilite la navigation de l’utilisateur (coté hôte).

Les liens restent visibles aux visiteurs, afin de ne pas dégrader la navigation. Cependant, au niveau du code et du SEO du site, on vient tout simplement masquer les liens au robot des moteurs de recherche. On va donc leur proposer une structure plus propre, plus digérable, qui va dans le sens de la logique du silo. Cela consiste à encoder les liens offusqués en Base 64. Cette solution contient du JavaScript, qui vient décoder les liens et qui charge les URLs navigateur dynamiquement. De ce fait, l’attribut “href” et balise <a> ont disparus, et ils sont remplacés par des balises sous forme de <span>.

La stratégie de cette manipulation est de masquer les liens par l’encodage, afin que Google soit dans l’incapacité de les décoder.

Google ne les voit pas, les robots ne les suivent pas, mais les visiteurs ont la même visibilité, et peuvent naviguer sur le site sans aucun souci. Ceci permet d’avoir une lecture beaucoup plus optimisée au niveau du maillage interne, et permet de maîtriser au mieux le système de silo. C’est un travail plus utile et pertinent en termes de SEO, et c’est magique!  

Il ne faut donc pas s’en priver, et je vous conseille également d’aller voir le travail de Patrick Valibus, qui a fait un article sur cette technique. Il vous offre même un script qui vous encode vos liens en Base 64, et qui est directement utilisable Online.

Comment définir le Persona Marketing ?

Les contenus, c’est le second pilier de la pyramide. La première chose à faire, est de définir vos Personas Marketing. Pour cela, il faut répondre à ces questions, qui vont vous permettre de cibler au mieux les besoins de vos clients, ainsi que vos offres :

  • Quel type de clientèle ?
  • Quel type de site ?
  • Quelle stratégie cible adopter pour vous positionner par rapport à vos concurrents ?
  • Comment doit-on rédiger ?
  • Comment doit-on présenter son offre ?
  • Pourquoi acheter votre produit et pas celui d’un autre ?
  • Quels sont les bénéfices de votre offre ?
  • Qu’est-ce qui vous différencie de vos concurrents ?

Par la suite, nous allons pouvoir définir les mots clés, en fonction de ces questions :

  • Quels sont ceux recherchés sur le web ?
  • Sur lesquels vous êtes vous déjà positionnés ?
  • Quelle est la mention de recherche ?
  • Quelle est l’intention de recherche de vos clients ?
  • Qu’est-ce qu’ils vont rechercher pour accéder à vos produits ?

Bien sûr, on va cibler les mots clés qui sont intéressants pour vous (en termes de business et de chiffre d’affaires). Dans un premier temps, il faudra voir quelles sont les positions de vos pages, et quelles sont celles mises en avant en fonction de ces mots clés.

Il ne faut pas oublier que Google n’est pas un moteur de recherches, mais un moteur de réponses avant tout. En effet, il vient répondre aux questions des internautes. C’est pour cela qu’il faut cibler les bons mots-clés, ceux qui convertissent, qui ramènent du business, de la transformation, et du chiffre d’affaires.

Comment définir sa stratégie par rapport aux concurrents?

Pour anticiper et venir renforcer le positionnement de notre page ou site, nous allons établir une stratégie. Cette dernière se fera par rapport à la concurrence, bien-évidement, mais aussi par rapport aux volumes de recherches.

Combien de fois ces mots clés sont recherchés ?

Cet indice de concurrence est très important pour établir une stratégie efficace .

Est-ce que ces occurrences sont concurrentielles, et à quel taux ?

Nous allons nous intéresser également au CPC (Google Ads)

Quel est le coût du CPC?

C’est un très bon indicateur par rapport à la concurrence.

Je vous conseille fortement d’éviter les mots clés trop concurrentiels. Penchez-vous sur la notion et la stratégie de la saisonnalité. Pour cela, vous pouvez utiliser un outil SEO très utilisé dans le milieu du référencement, qui vous aidera à définir toutes ces données : SemRush.

Comment optimiser les contenus ?

Pour obtenir un contenu de qualité, il faudra travailler sur la sémantique.

Cela consiste à aller chercher le champ lexical, les synonymes en lien avec les mots clefs, afin de répondre à l’algorithme de Google Rank Brain. Ce dernier est maintenant capable de comprendre notre recherche, et de la traduire dans les SERPs. En conséquence, avoir un champ lexical large aura un impact positif lors de votre positionnement.

Oublier les mauvaises pratiques!

La technique visant à répéter X fois le mot-clé cible sur une même page, est une mauvaise habitude. Par exemple, avoir son mot clé dans la balise titre, dans les balises h1, dans les images présentes sur le site, dans les différents paragraphes, dans le Header, dans les H2, etc. c’est fini. Ce temps est révolu, et maintenant il faut raisonner Rank Brain! Ne rentrez plus dans la sur-optimisation de type YoastSEO, car cela peut être négatif de chercher à avoir absolument les pastilles vertes.

Aujourd’hui on parle de la qualité sémantique et aussi de celle du champ lexical.

Quel outil d’optimisation utiliser ?

On peut citer l’outil SemRush, qui vous renseigne sur les positions et évolutions de vos mots clés, ainsi que celles de vos concurrents. Je vous conseille aussi d’analyser et de vérifier sur quels types d’occurrences ils sont positionnés.

Ils ont peut-être une stratégie différente de la vôtre, avec des mots clés que vous n’avez même pas pensé à utiliser. Cela vaut peut-être le coup de rédiger de nouveaux contenus, basés sur le raisonnement de vos concurrents.

SemRush va vous faciliter la vision globale de votre positionnement. Vous aurez accès au trafic organique, au volume de recherche, aux positions de la concurrence, et au keyword difficulty. Vous aurez également le CPC Adwords, et les URL positionnées.

Un autre outil que vous pouvez également utiliser est Your text Guru, qui va vous aider dans votre travail lors de la rédaction sémantique. Cet outil analyse les mots-clés intégrés dans votre profil, pour vous établir une liste de termes, d’expressions et un champ lexical. Cette dernière va vous permettre de rédiger plus rapidement, et de façon plus cohérente votre article. Un contenu plus riche sémantiquement vous permettra de mieux vous positionner.

Comment faire disparaître la pollution générée par mon site?

Nous allons maintenant nous focaliser sur la pollution du site. Cela équivaut à lister les pages Zombies qui sont les pages :

  • À faible performance
  • Non visitées
  • Non positionnées
  • Générant des erreurs, ou peu de trafic.

Google juge également la qualité globale de votre site par rapport à ce type de contenu, c’est-à-dire qu’il tient compte de toutes les pages qu’on lui met à disposition lors du crawl. Si certaines, de mauvaise qualité, sont détectées, elles viendront dégrader l’ensemble du site ainsi que son positionnement.

Par exemple sur un CMS comme Prestashop, on peut avoir des pages tags ou pauvres en contenus. On aura également des pages de marques, de fournisseurs, des pages catégorie (où il n’y a quasiment rien dessus), etc. Toutes ces pages-là auront un très mauvais score SEO, et vont dégrader la totalité du site.

Attention, Google analyse vraiment l’ensemble d’un site pour juger de sa pertinence. De ce fait, si on a des pages qui sont mauvaises, on va tirer le site vers le bas. Utiliser Google Analytics peut donc être une solution pour détecter les pages zombies.

Comment traiter les pages zombies ?

Plusieurs solutions s’offrent à nous :

  • Les optimiser afin de les rendre plus sexy à la vue de Google
  • Les fusionner
  • Les supprimer et établir une redirection 301.

Dans tous les cas, il faudra sauver un maximum de pages, et éviter de les supprimer. La priorité étant vraiment de les optimiser.

L’optimisation se fait sur les balises titre, les balises H1, le maillage interne, etc. Le linking de ces pages méritera sûrement d’être amélioré. Il se peut également que les pages ne ressortent pas, du fait de leur profondeur .

Il faudra également travailler sur la sémantique, placer plus de contenu, d’illustrations, etc. Le but, vous l’avez bien compris, étant de réduire ce nombre de pages un petit peu pénalisantes. Et l’option de les supprimer ou les désindexer sera vraiment choisie en derniers recours.

Satisfaire l’expérience utilisateur et répondre à la demande des internautes

Traiter ces pages zombies, c’est clairement optimiser le Crawl Budget de Google. Une des choses importantes, est d’essayer de générer des pages pertinentes aux yeux des internautes. Le but n’est pas forcément de satisfaire Google, mais d’améliorer la navigation et l’expérience utilisateur de ces derniers.

Portez attention au Duplicate Content

Pensez également à traiter le Duplicate Content, interne à votre site, car il est néfaste en termes de SEO. On peut citer quelques solutions, telles que la canonicale, la fusion de page ou de fiche produit.

Portez également une attention particulière sur vos contenus plagiés. Si vous détectez du contenu copié venant de votre site, essayez, avant d’en demander la suppression par le propriétaire, de négocier un lien vers votre site et sur le contenu originel, en gage de dédommagement.

Quelles sont les bonnes pratiques Off-site ?

Nous allons développer maintenant le sujet des Backlinks. À ce niveau, on commence à travailler en OFF-site, c’est-à-dire en dehors de ce dernier. Il faut savoir que Google n’est pas qu’un moteur de recherche, il est également une régie publicitaire. Cette dernière n’aime pas que l’on manipule les liens, car elle vit de leur vente, grâce à sa régie Adwords. Il faut donc absolument rester sur un Backlinking pertinent et propre, et agir avec prudence.

Rappel sur le Page Rank

Le Page Rank se base sur les liens et l’algorithme de Google, qui l’instruisent. Celui-ci repose principalement sur la notion de liens. Il est donc normal que Google fasse la chasse au spam, tout simplement parce que via les liens, on arrive facilement à faire monter des sites sur les SERPs.

Le Netlinking

Avoir un site bien structuré, avec un contenu et une sémantique correcte, c’est bien, mais la notion de lien ou Backlinks, c’est vraiment la cerise sur le gâteau. En effet, dans le cas d’une bonne optimisation, cela va pousser l’ensemble de votre site sur les SERPs.

Le Netlinking (ou tissage de liens) est souvent assimilé a du Black Hat : utilisation des failles des algorithmes, pour manipuler les résultats en sa faveur. Cependant, la plupart des référenceurs utilisent cette méthode. Que vous échangiez avec un blog, un annuaire, ou un site, ceci peut être considéré comme du Black Hat. Il existe deux procédures différentes pour générer des liens.

Le Linkbating

La première, le Linkbating, est une technique passive destinée à proposer des contenus, qui vont naturellement générer des liens de popularité. Cela va provoquer une envie naturelle, aux internautes et aux propriétaires de site, de partager vos contenus. Ce mode fait que l’on vient appâter les liens. Mais dans cette technique, on ne maîtrise pas les liens générés, et on en recevra qui vont se produire, sans pouvoir en maîtriser la provenance et la qualité globale.

Comment bien procéder pour utiliser le Linkbating?

Il existe différentes techniques pour faire du Linkbating. La première des choses est de rédiger des articles références dans votre milieu, qui vont facilement se partager.

Vous pouvez écrire des contenus de type polémique, cela marche très bien pour générer automatiquement des partages et des réactions.

Vous avez des retours d’expériences, des études de cas à présenter? Pensez à le faire sous forme de rédactionnel. Si vous êtes dans la prestation de services, par exemple artisan, et que vous présentez des chantiers réalisés, vous allez présenter des problématiques. Vous avez rencontré des soucis, et cela peut générer des commentaires, donc des liens. Penser à mettre en avant l’expérience, cela fonctionne assez bien.

Il y a également les jeux-concours, où là, vous allez directement négocier avec des partenaires ou des fournisseurs. Cette technique vous permet d’offrir un produit, et vous allez pouvoir générer une bonne communication autour du concours. Pour ce faire, demandez du partage, des liens dans les réseaux sociaux, etc. Vous allez faire du bruit autour de votre site.

Autre possibilité, offrir un cadeau virtuel à vos visiteurs, qui sera pertinent, car on va parler de vous. Cela peut être un livre blanc.

Vous pouvez aussi vous rapprocher de blogueurs, d’influenceurs, et avoir un podcast vidéo qui va générer de la visibilité, et des liens. Ou bien encore, mettez en place des sondages et des études de marché, qui seront parfois reprises par des gros médias.

Le Linkbuilding

La deuxième, le Linkbuilding, est une technique active. Nous allons générer des liens artificiellement, en manipulant les algorithmes, dans le but de gagner en popularité sur Google.

Différentes techniques sont envisageables :

La première : vous utilisez votre téléphone, et vous regardez tous les contacts. Vous allez y trouver des fournisseurs, des fabricants, des confrères, une personne de l’office de tourisme, une personne de la mairie, etc. Dans cette liste, vous aurez certainement des personnes qui pourront faire un lien sur leur site, et vous mettre en avant sur les réseaux sociaux.

La deuxième : les annuaires, dont il faut tout de même se méfier. Il est préférable de cibler des annuaires spécialisés dans un domaine précis, ou géolocalisés.

Pensez également aux plates-formes de réseaux d’entreprises, les CCI, les incubateurs, les regroupements de professionnels locaux, etc. Ces derniers peuvent facilement vous donner un petit encart et un lien vers votre site.

Les blogs et les sites thématisés sont aussi une très bonne alternative pour recevoir des articles et des liens en rapport avec votre thématique.

Vous pouvez également vous concentrer sur des communiqués de presse, ou de la relation presse sur des blogs ou des zines (newsletter pour des magazines électroniques).

Pour finir, faîtes l’examen des liens de vos concurrents, et regardez ceux qu’ils ont acquis, pour essayer ensuite d’avoir un Link sur ces mêmes sites.

Comment utiliser la vielle concurrentielle SEO ?

Il est important de surveiller toutes les situations ou citations qui ont lieu dans votre thématique, ainsi que la concurrence. Je vous propose deux petits outils assez pratiques que vous allez pouvoir utiliser.

Google Alertes et Talk Walker Alertes sont deux outils qui vont vous envoyez un mail dès que l’on va parler de vous ou de votre marque. Pour cela, renseignez les différents éléments sur lesquels vous souhaitez être alertés, et automatiquement vous recevrez une notification.

Si quelqu’un parle de vous dans un article et qu’il n’y a pas de lien, il vous suffit de le contacter afin de lui demandez de placer un Backlink. La plupart du temps ce sera effectué.

Surveillez également vos nouveaux et anciens liens, notamment sur les blogs. Grâce à des outils, comme SemRush, vous pouvez être alerté sur la disparition de liens. Si vous rencontrez ce type de cas, ou si un blogueur ou webmaster a effacé votre lien, il vous suffit de le recontacter pour lui demander de le replacer. Il est plus facile de récupérer un lien perdu que d’aller en chercher de nouveaux.

Le rachat de nom de domaine

Vous pouvez racheter des sites, dont vous serez le seul propriétaire, et sur lesquels vous pourrez Linker en direct. N’oubliez pas également les domaines expirés, que vous pourrez transformer en mini site thématisé, y placer un Backlink, et ainsi remonter dans les SERPs.

La monétisation

Une autre petite technique qui marche très bien, est d’essayer de monétiser directement avec un blogueur, en lui proposant de vous mettre un lien sur une de ses pages. En négociant pécuniairement, vous arriverez facilement à récupérer des Backlinks, sûrement moins chers qu’en passant par agence.

La bonne attitude en Linkbuilding et Linkbating

Pensez toujours à avoir une vue globale avant de poser des liens, et ne les placez pas à l’aveugle, car vous risquez de recevoir des notes négatives de Google. Privilégiez des stratégies qui soient mesurées, et qui vous permettront de ne prendre aucun risque.

Le but est de rester sous les radars de Google : on ne sur-optimise pas, on ne cherche pas aller trop vite. Il faut se concentrer, et veiller à ce que vos ancres de liens soient le plus naturel possible. 

Privilégiez la qualité par rapport à la quantité. Évitez de recevoir plus de 5 à 6 liens par mois, pour rester encore une fois, dans une logique naturelle.

Il faut également varier les sites sur lesquels ont fait des liens. On les intègre dans des contenus qualitatifs, et on évite de les poser sur les pages d’accueil, les Sidebars, ou les Footers de sites. Cela n’est pas forcément très naturel et c’est alertant pour Google.

Attention aux Private Blog Network

On évite de baser une stratégie de liens sur un PBN (ou Réseau de Blogs Privés), car il peut être facilement détecté par Google. On essaie donc de “noyer” ses liens sur différents sites, et d’avoir plusieurs partenaires ou blogueurs. Cela évitera qu’un jour on remonte le réseau de site.

Sécurité et pérennité

On vise la pérennité, on évite que tout s’effondre dans quelques années. J’entends par là, que ce que tolère Google aujourd’hui ne sera peut-être plus accepté demain. En effet, chaque jour il resserre de plus en plus la vis, et il est de plus en plus dur de se positionner : le seuil de tolérance baisse. On l’a vu dernièrement avec Google E.A.T. (Expertise, Autorité, Crédibilité)

Qu’est-ce que Google E.A.T. ?

J’ai l’ais déjà évoqué plus haut, et je ne vais pas m’étendre sur le sujet, car il est assez vaste .

Il est clair que Google a pris, depuis juillet 2018, un virage à 90 degrés. Cette nouvelle mise à jour de raisonnement va impacter, pour l’instant, les sites parlant de finance, de santé, de droit, mais aussi ceux des assurances, des mutuelles, etc. Mais, ce qui est sûr, c’est que les autres thématiques seront bientôt concernées par l’algorithme «Medic». Je vous rédigerais bientôt un article spécifique sur Google E.A.T.

Résumé et solutions

Si vous ne souhaitez pas vous occuper du Linkbaiting, du Linkbuilding, de la gestion des pages zombies, etc, par manque de motivation ou de temps, n’hésitez pas à contacter une agence spécialisée SEO à la Réunion.

Il y a aussi des plateformes qui vous proposent des solutions clés en main, et elle s’occupent de tout le travail de Backlinking et Linkbuilding, après un audit de profil de lien. En fonction du résultat et du statut sur-optimisé ou sous-optimisé de votre site, ces plateformes vous proposeront différentes solutions correspondant à votre profil.

Catégories : Défintions

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *