Dans cet article, je vais vous expliquer ce qu’est la longue traîne, et aussi vous en montrer l’importance dans le SEO.

Explication de la longue traîne

Ce concept a été popularisé en 2004, par Chris ANDERSON. Il est essentiel au référencement naturel de votre site, blog, ou business.

C’est une stratégie à développer pour permettre aux internautes de trouver votre site, sans pour autant écrire le mot clé principal. Elle permet aussi aux petites entreprises, qui n’ont pas forcément le soutien financier d’un grand groupe international, de bien se positionner sur Google.

Sur Google, les 10 000 mots clés les plus recherchés ne représentent que 20% de ceux tapés par les internautes. En effet, plus la requête est courte, plus il y aura de résultats, et inversement. Mises bout à bout, les recherches les plus longues représentent environ 50% des visites sur votre site. L’avantage des requêtes de longue traîne (Long Trail), c’est qu’il augmente votre pourcentage de transformation.

Les principaux points à prendre en compte

Lorsque l’on se concentre sur la recherche et la définition de nos mots clés, il faut prendre en compte :

  1. Les visiteurs :
    • Un site placé en position 1, avec le mot “chaussures”, aura beaucoup de trafic. Cela dit, celui qui va optimiser son référencement par rapport à ses clients, et non au moteur de recherche, aura tout de même 50% de visites qualifiées .
  2. La concurrence :
    • Prenons pour exemple le mot “chaussures”. Il sera compliqué d’être numéro 1 avec ce mot clé. Par contre, on peut arranger cela en utilisant la requête de longue traîne (“acheter des chaussures à talons rouges en cuir”), qui aura une concurrence plus faible, et donc un meilleur taux de conversion.
  3. La conversion :
    • Quand on utilise peu d’occurrences, la probabilité de conversion sera quasi nulle, et inversement.
    • Il y a une relation entre la concurrence et la probabilité de conversion. Si on utilise une requête courte (Short Tail), il y aura énormément de résultats, et donc peu de probabilité de conversion. Par exemple : canapé, voitures, livres, etc. D’où l’importance de bien réfléchir à la requête sur laquelle on veut se positionner (stratégie de référencement).
  4. Taux de retour selon son positionnement sur la SERP :
    • Sur Google, il y a peu de volume de visites en dehors de la première page. En effet, si l’on se situe en page 7 ou 8 on sera inexistant. Pour exemple, en page 1 on récolte 69% des clics (en fonction de sa position sur la SERP), en page 2 seulement 11%, etc.
    • Sur la SERP 1, la première position va attirer 77% des visiteurs, alors que la position 2 n’aura que 69% des clics, et ainsi de suite.
Graphique représentant l’impact de la longue traîne

Création de votre article

Avant de vous lancer dans la rédaction de votre article, il faudra vous concentrer sur la définition de vos mots clés. Un autre point à étudier est aussi l’intention de recherche des internautes.

Choix des mots clés

Les mots clés précis vont attirer 70 à 80% des clics. Cela s’explique simplement dans le fait que plus vous aurez de concurrence, plus il sera difficile de bien vous placer dans les résultats de recherche. À l’inverse, là où il y aura moins de requêtes effectuées, votre positionnement se fera plus facilement.

Divers outils

Pour vous aider dans la recherche de mots clés, plusieurs outils, gratuits, sont mis à votre disposition. On pourra par exemple citer Uber Suggest, Answer The Public, etc.

Les intentions de recherche

Il faut les prendre en compte avant de rédiger son article. Selon CopyBlogger on peut en recenser environ une dizaine, assez importantes. Je vais vous en citer quelques-unes :

  • construire une relation de confiance avec l’utilisateur
  • attirer des partenaires
  • fidéliser vos clients
  • construire sa réputation auprès des moteurs de recherche
  • attirer de nouveaux prospects
  • mettre en avant les avantages d’un produit ou d’un site

L’évolution des requêtes grâce à Duplex

Google Duplex va se servir de l’intelligence artificielle pour “effectuer de vraies tâches” avec votre téléphone portable. Il va par exemple pouvoir passer des appels à la place de l’utilisateur. Son objectif est de paraître naturel, et permettre à “l’assistant” de trouver des réponses au fil de la conversation, et ainsi répondre aux questions posées.

Google va, grâce à cette nouveauté, élargir le contexte et connecter les utilisateurs et entreprises de la bonne manière. Par exemple, actuellement, 60% des petites sociétés ne possèdent pas de liens de réservations en ligne.

Google va donc faire gagner du temps aux internautes en se basant sur leurs données enregistrées telles que la géolocalisation, ses préférences de recherche, son calendrier Gmail, ses coordonnées bancaires, etc.

Il pourra entre autres écrire un mail, un SMS, calculer une distance, activer/désactiver le WIFI, faire une réservation au restaurant,créer un rappel, etc.

OK Google, ou l’utilisation de la commande vocale, va également faciliter les recherches, car il va chercher des réponses sur Wikipédia ou sur internet. Par exemple si vous recherchez : “Ok Google, trouve-moi le site internet de réservation de la tour Eiffel?”, il sera capable de vous ressortir les résultats correspondants, grâce à cette longue traîne.

Voici donc une explication de ce qu’est la longue traîne, et comment s’en servir pour un bon positionnement en référencement naturel. Mais aussi, l’importance de cette méthode face à l’émergence de nouvelles technologies telle que Google Duplex.

Catégories : Défintions

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *