Aujourd’hui, nous allons répondre à une question que tout le monde se pose en SEO : comment réaliser un contenu visible sur Google?

Comment faire pour augmenter la visibilité sur Google ?

Entre ce que vous devez savoir, et ce que vous devez faire, je vais vous donner 5 tips pour créer un contenu optimisé.

Quelles sont les préférences de Google ?

La première chose à savoir à propos de Google, c’est qu’il adore le contenu, il en raffole (une étude a été réalisée par my ranking metrics). Dans cette dernière, on nous explique que Google privilégie les contenus à forte valeur éditoriale, plutôt que les plus petits contenus. Je conseille donc à mes clients de produire des textes d’environ :

  • 600 à 1000 mots pour des articles
  • 500 à 600 mots pour des pages très stratégiques (une page d’accueil ou une page catégorie)
  • 300 à 400 mots pour des pages produits.

Voici donc le premier de mes conseils pour un contenu visible sur Google.

Qu’est-ce que la loi des 1% et quelle utilité pour un contenu visible ?

Sachez que la quantité ne fait pas tout pour être référencé sur Google. En effet, pour rendre son contenu visible, il faut avant tout lui donner un accès. Le moyen le plus simple de ressortir sur Google s’explique en une règle simple, peu connue, la règle des 1%.

Cette règle, consiste à appliquer une densité de mots clés de 1% à vos textes. Cela a pour but d’améliorer la visibilité de votre contenu, mais aussi son positionnement lors des requêtes Google. Afin d’y arriver, vous devez donc utiliser une occurrence de mots clés, tous les 100 mots environ.

En appliquant ce conseil, vous permettez à Google de mieux saisir la requête sur laquelle vous souhaitez être positionné. Après avoir défini votre mot clé, il faudra articuler le contenu de façon pertinente pour les internautes (d’où l’importance de la densité de mots clés). Vous pourrez ensuite passer à la rédaction.

Comment utiliser les Meta & Hn ?

Quand on parle de Balises on parle à la fois des balises meta et des balises à Hn. Les balises meta, sont celles que l’on retrouve dans les résultats SERPs. Les balises Hn, quant à elles se trouvent au cœur du contenu ou de l’article.

Pour vous donner un exemple, le titre de l’article doit être défini en tant que titre h1. Les sous-titres seront ensuite les titres h2, etc.

Le petit conseil SEO pour un contenu visible

Notre conseil pour que vos contenus deviennent visibles, et que Google s’y attarde, est d’utiliser la forme interrogative (dans les titres Hn par exemple). Il faut savoir que Google adore les recherches informationnelles. S’il considère que votre contenu apporte une réponse pertinente, cela peut être l’occasion d’aller chercher la position 0.

Ensuite, concernant les balises metas, on vous conseille de mettre votre mot clé en avant. Pour cela, n’hésitez pas à le mettre en premier dans votre balise title, et à le citer à deux reprises dans votre meta description par exemple.

Pour rappel :

  • la longueur optimale d’une balise title est de 60 caractères
  • la longueur optimale d’une meta description est de 250 caractères

Enfin, n’oubliez pas que ces balises, meta title et description, sont censées inciter au clic. Vous pouvez vous inspirer des annonces Google Adwords, qui sont écrites dans un objectif de conversion.

Après l’optimisation sémantique de mots clés, le sujet de balises à optimiser, vous vous posez sûrement la question, mais ….

Comment trouver le meilleur mot clé pour me positionner ?

Il n’y a pas de réponse à cette question.

Et oui, tout est un travail d’analyse et d’étude. Le mot clé va être choisi en fonction de votre offre, et des personnes que vous souhaitez cibler dans votre zone de chalandise. Cependant, il existe des outils gratuits et accessibles à tous, qui vont vous permettre de trouver des suggestions de mots clés pertinents.

  • UberSuggest : recoupe les suggestions Google
  • GoogleSuggest et SEOQuantum : permettent de trouver des axes pour la construction d’un article visible. Ils testent aussi la fiabilité de ce dernier, d’un point de vue SEO.

Enfin, pour construire un contenu de haute qualité, il ne faut pas oublier d’écrire pour les internautes, et non pas uniquement pour les moteurs de recherche. Cela peut paraître paradoxal, mais Google l’a bien compris.

Mettez en avant des articles bien structurés, ayant des contenus pertinents.

Évitez d’écrire de gros blocs de texte indigeste. Vous pouvez par exemple, utiliser des listes à puces, des images, des infographies, et pourquoi pas des vidéos.

N’hésitez pas à ajouter des liens internes vers d’autres pages internes, ainsi que quelques liens externes vers des sources fiables.

Le maillage interne permettra de conserver les utilisateurs plus longtemps sur votre site, et de récolter plus de Leads tout en optimisant le crawl .

J’espère que ces cinq axes pour bien construire, et structurer vos contenus SEO, vous auront plus. Si vous deviez retenir une chose de tous mes conseils, c’est surtout de construire ses contenus en se basant sur les mots clés définis à l’avance.

C’est la base de la base. C’est en partant de cette logique que vous pourrez optimiser vos textes, à l’aide de tous les outils que vous avez à votre disposition. Cela vous donnera plus de chances d’obtenir un contenu visible sur Google.

Catégories : Défintions

0 commentaire

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *